(Futur) apprenti

 

Le maître d’apprentissage
Le maître d’apprentissage est désigné par l’employeur pour assurer la formation professionnelle de l’apprenti en coordination avec le CFA. Il doit répondre à des critères de compétences (diplôme) et d’ancienneté dans le métier exercé. Il sensibilise l’apprenti aux règles de sécurité et de  fonctionnement de l’entreprise. Il accompagne le jeune dans l’acquisition de ses savoir-faire, dans la construction de son projet et dans son insertion professionnelle.

Ben54 a écrit :
Je préfère apprendre en bossant en entreprise plutôt que rester en classe…

L’apprenti
Il suit une formation en alternance dans un CFA pour une durée de 1, 2 ou 3 ans selon le diplôme visé. Il est salarié d’une entreprise et respecte la législation du travail notamment en termes de congés payés.
Il est rémunéré selon son âge et son ancienneté dans la formation, il cotise donc pour sa retraite et acquiert une expérience professionnelle. Il affine son projet professionnel et développe des compétences qui faciliteront son employabilité (autonomie, réactivité…).

Barbara a écrit :
L’apprentissage, c’est la formule idéale pour avoir un « vrai » aperçu du travail tout en touchant un salaire !

 


Je ne peux pas me lancer, il faut être issu du monde agricole pour y travailler
Non. De plus en plus de personnes venant d’autres milieux souhaitent s’orienter dans l’agriculture, notamment avec le projet de reprendre une exploitation agricole.

 

Le CFA
Il prépare l’apprenti à un diplôme en mettant en œuvre une pédagogie basée sur la valorisation et la complémentarité des activités que réalise le jeune en entreprise et le référentiel de formation.
Il assure la liaison administrative et pédagogique avec l’entreprise d’accueil. Il accompagne le jeune dans la recherche d’une entreprise en vue de la signature d’un contrat d’apprentissage et, durant toute la formation, dans son projet professionnel (contrat de travail ou poursuite d’étude vers une formation complémentaire ou d’un niveau supérieur).


L’agriculture, c’est être sur son tracteur !
Non. C’est une palette d’une centaine de métiers dans des secteurs très différents : paysage, cultures, bois, élevage, transformation des produits en aliments, coopération, services aux entreprises et au monde rural…

 

L’entreprise
Elle assure, avec l’appui de la chambre consulaire, les démarches relatives à la signature du contrat d’apprentissage (inscription en CFA, désignation d’un maître d’apprentissage, examens médicaux…).
Elle offre des conditions d’emploi respectant la réglementation du travail et le cahier des charges du diplôme préparé.

 

Les aides utiles pour l’apprenti
L’apprenti est rémunéré et bénéficie d’aides de de la part de la Région Lorraine. Bien utile quand on débute dans la vie active !

Salaire minimum des apprentis depuis le 1er janvier 2011

Année d’exécution du contrat Âge de l’apprenti % du Smic Salaire minimum horaire Salaire minimum mensuel (151,67 heures)
1re 16 à 17 ans
18 à 20 ans
21 ans et plus(1)
25 %
41 %
53 %
2,31 €
3,78 €
4,89 €
349,60 €
573,34 €
741,15 €
2e 16 à 17 ans
18 à 20 ans
21 ans et plus(1)
37 %
49 %
61 %
3,41 €
4,52 €
5,62 €
517,41 €
685,21 €
853,02 €
3e 16 à 17 ans
18 à 20 ans
21 ans et plus(1)
53 %
65 %
78 %
4,89 €
5,99 €
7,19 €
741,15 €
908,96 €
1 090,75 €
Formation complémentaire(2)
Après un contrat
d’un an
16 à 17 ans
18 à 20 ans
21 ans et plus(1)
40 %
56 %
68 %
3,69 €
5,16 €
6,27 €
559,36 €
783,10 €
950,91 €
Après un contrat
de deux ans
16 à 17 ans
18 à 20 ans
21 ans et plus(1)
52 %
64 %
76 %
4,79 €
5,90 €
7,01 €
727,17 €
894,97 €
1 062,78 €
Après un contrat
de trois ans
16 à 17 ans
18 à 20 ans
21 ans et plus(1)
68 %
80 %
93 %
6,27 €
7,38 €
8,57 €
950,91 €
1 118,72 €
1 300,51 €

(1) Pourcentage du Smic ou du salaire minimum conventionnel de l’emploi, si plus favorable.
(2) Apprenti déjà diplômé préparant en un an un diplôme de même niveau et en rapport direct avec la qualification qui résulte du premier diplôme obtenu (rémunération égale à celle afférente à la dernière année de formation, majorée de 15 points).

La Région Lorraine soutient les apprentis pour diminuer leurs frais en matière de restauration (1,95 € par repas), d’hébergement (3,98 € par nuitée) et de transport (0,07 € du km pour tout trajet domicile/CFA et sur la base d’un aller-retour par jour (trajet inférieur à 50 km) et un aller-retour par semaine au-delà). Ces aides sont directement versées au CFA, qui les rétribue aux apprentis.
De plus, les jeunes peuvent bénéficier d’une aide à l’équipement en tenue de travail et en petits matériels (sur demande du CFA).
Enfin, en cas de rupture de contrat sans que les apprentis en soient à l’initiative, une bourse de garantie de formation par apprentissage peut être accordée par la Région pour soutenir le jeune dans son parcours de recherche d’un nouvel employeur, à condition que le jeune poursuive sa formation.
Cette bourse lui est directement versée.


Mobilité européenne
Un apprenti a la possibilité d’effectuer une formation complémentaire dans une entreprise d’un pays européen. Il existe des dispositions et des réglementations pour encadrer cette formation.

.