Accueil

L’apprentissage : comment ça marche ?
L’apprentissage est une formation en alternance rémunérée permettant à un jeune d’obtenir un diplôme reconnu, à l’issue d’une formation qualifiante au cours de laquelle il aura acquis les compétences indispensables à l’exercice de son futur métier.

L’apprentissage fait l’objet d’un contrat de travail entre l’apprenti ou son représentant légal et un employeur. Pendant toute la durée du contrat, l’apprenti suivra en alternance des cours au Centre de Formation d’Apprentis (CFA) et des formations pratiques en entreprise où il sera suivi par un maître d’apprentissage.

Anne, formatrice, a écrit :
1/3 des entreprises qui prennent des apprentis le font pour ensuite les garder.
Une super opportunité

Les démarches
Le jeune, attiré par un métier, prend contact avec une entreprise et, en fonction de la formation visée, avec le CFA qui la prépare. Il signe le contrat d’apprentissage, suit la formation en alternance… et se présente à l’examen.


Jean-Luc, handicapé et apprenti :
Malgré mon handicap physique, j’ai un rôle polyvalent, avec ma formation en vente
et accueil. C’est une formule pratique

On peut travailler dans l’agriculture et l’agro-industrie sans diplôme
Pas tout à fait. Les métiers demandent désormais une qualification et une technicité plus importante. Ces secteurs recrutent de bons professionnels, du CAP à l’ingénieur


Le rythme de l’alternance

Le rythme d’alternance CFA / entreprise diffère selon les diplômes.

 Présence en Centre / an  Présence en entreprise/an Congés payés /an
 Capa  12 semaines  35 semaines  5 semaines
 Bac Pro  20 semaines  27 semaines  5 semaines
 BTS  22 semaines  25 semaines  5 semaines
 Licence pro  18 semaines  29 semaines  5 semaines

 


Agriculture et agroalimentaire, des métiers d’hommes…
Faux. Les femmes représentent 40% des personnes qui travaillent dans l’agriculture et l’agroalimentaire.


Les partenaires institutionnels

Les chambres consulaires
Les services formation des Chambres d’Agriculture ou du Commerce et de l’Industrie assurent une fonction centrale dans le dispositif d’apprentissage. Ils sont chargés entre autres d’enregistrer et suivre les contrats d’apprentissage, d’informer sur les différentes filières de formation et faciliter les mises en relation entre jeunes et maîtres d’apprentissage.
Les sections agricoles de la Direction Régionale
des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE). Ces services de l’État délivrent le cas échéant les dérogations pour utilisation de machines dangereuses par les apprentis mineurs et sont chargés de contrôler l’application de la législation et de la réglementation du travail.
L’Inspection de l’Apprentissage
L’Inspection de l’Apprentissage, relevant de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt), apporte un appui pédagogique et assure un contrôle du dispositif de formation par apprentissage.
Les organismes de protection sociale
MSA (Mutualité Sociale Agricole), CAAA Moselle (Caisses d’Assurance Accidents Agricoles), CARSAT, CAF, URSSAF… assurent la protection sociale des professionnels de l’agriculture et des industries  agroalimentaires en fonction de leurs secteurs.

.